L’être humain … lorsqu’il devient malheureux

L’être humain … lorsqu’il devient malheureux

Rajiv et Rachid ont devancé Michel en entrant dans la salle de dialogue, les deux ont commencé la conversation dont Rajiv a débuté par sa parole :

Il y a quelque chose que j’aimerais qu’on discuté à propos, et ça me tient au Cœur de connaitre la perception l’Islam en cette chose, parce qu’il y a une relation entre cette chose et cette perception.

Rachid: vas-y, avec tous les bienvenus.

Rajiv: il y a une classe sociale dans mon pays (Inde ) qui s’appelait ( les intouchables ), et elle est appelée maintenant Harriman, ou ( fils de Dieu ), le leader historique de l’Inde[ Mahatma Grandi] leur a donne ce nom ... bien que le gouvernement indien a interdit en 1949 l’utilisation de ce mot ( intouchables ), mais la réalité et les études ont montré que l’intouchabilité existe encore dans les rurales et les petites villes de l’ Inde.

Rachid: mais quel est le problème avec ce rejet ?

Rajiv: ce n’est pas un problème, c’est une tragédie le sens du mot. tragédie humaine qui reflète le gaspillage des droits de l’homme dans les pires formes de gaspillages.

Et ici, Michel rejoins ses deux compagnons et les saluts.

Rachid: bienvenu Michel, Rajiv a commencé son discours il y a peu de temps, tu peux identifier le sujet lors que Rajiv va terminer son discours. vas-y Rajiv.

Rajiv: c’est la stratification selon la religion hindoue, au-dessus de ces classes sociales sont : les Brahma, et selon leur croyance ce sont eux que le dieu Brahma a crée de sa bouche : il y aura parmi eux, les professeurs, les prêtres et juges, et les suit Alkachtar, ce sont eux que dieu a crée de ses bras, ils apprennent, ils font des sacrifices, et portent les armes pour la défense, et les suit Allauch, ce sont eux que dieu a crée de sa cuisse, ils font de l’agriculture, du commerce et collectent de l’argent, et dépensent sur les séminaires, et s’installe en bas de ces classes sociales : Chowra, et c’est ceux que dieu a crée de ses jambes , et eux avec les Noirs forment la classe des intouchables, et leur devoir se limiter au service des trois honorables classes précédentes, et font des travaux sales et méprisables .

Rachid: j’ai compris ce que tu veux dire.

Rajiv: pardon, tu ne sais pas encore.

Michel: est-ce qu’il y a pire que cela ? et est-ce que cette division est en vigueur jusqu’a maintenant ?!

Rajiv: oui, je l’ai mentionné a Rachid que le traitement des intouchables selon cette division existe encore, en particulier dans les zones rurales, et il y a des pratiques qu’on ne peut pas imaginer que c’est pour les êtres humains, tombent sur cette couche, les lois de l’hindouisme qui ont été mises en place dans le 3e siècle avant JC sont basées sur le mépris de la couche ( Chowra) et les intouchables, et parmi ces lois : quiconque apprend a un Chowra les materais de la religion hindous, il ira en enfer avec ce Chowra .. et que les intouchables doivent habiter à l’extérieur du village, et doivent utiliser les pots cassés, et ont le droit de posséder seulement les chiens et les ânes, et ne portent que les habits des morts, et marchent toujours les pieds nus, et que les bijoux de leurs femmes soient en fer, et que toutes leurs relations soient restreintes sur eux, et ne se marient qu’entre eux. et disent ces lois – qui contrôlent toujours la société hindous – quand l’un des Chowra parlent en matière de la religion, on verse l’huile bouillante dans sa bouche ! mais le plus pire que cela est qu’il est toujours interdit aux intouchables de sortir de leurs maisons avant neuf heures du matin, et après trois heures de l’après-midi, parce que leur ombre est long en ces heures, les Bahamas ont peur que l’ombre des intouchables ne les atteigne, et les affecter. le brama ne peut manger, ni boire qu’après se débarrasser d’impureté de l’ombre d’intouchable !

Michel: déraisonnable ! est-ce que ceci se passe à notre époque ?! et combina le pourcentage de ceux-ci dans la société indienne ?

Rajiv: les intouchables représentent 45% de toute la population de l’Inde, c’est à dire 80% des hindous, tandis que les trois autres classes sociales représentent 11% des hindous.

Rachid: mais tu as dis que le gouvernement indien a interdit l’utilisation des qualités des intouchables depuis la fin des années quarante du dernier siècle, et bien sur ces pratiques doivent être interdites, et cela devrait être par la loi.

Rajiv: c’est vrai, mais le problème réside dans le nœud de race pure et la race impure, et la discrimination entre les êtres humains sur cette base est l’un des principes fondamentaux de la religion hindoue, d’où ils considèrent les non-hindous et ceux qui ne sont pas dans les trois hautes classes sociales un homme sale et impure.

Rachid: c’est un système basé sur l’injustice et l’abus de la personne humaine, et la discrimination sur une base dans laquelle l’homme n’a aucune force et capacité, mais quelle est la relation de cela a ce que j’ai mentionné que le problème a une relation à la perception de l’Islam ?

Rajiv: sa relation est que la plupart de ces intouchables, en particulier avant la délivrance de l’interdiction que j’ai mentionné, se convertissaient à l’Islam sans autre religion, bien qu’ils vivaient sous la conquête des anglais qui sont christianisme de religion, et en dépit de la présence de nombreux lots à prêcher la religion chrétienne.

Rachid: peut-être cela est dû au respect de l’Islam à l’homme qu’ils ont vu, alors celui qui connait la réalité de l’Islam, et les droits de l’homme en elle, son égalité entre grands et les petits, le riche et le pauvre, les libertés qu’elle a accordé aux êtres humains, il doit se remorquer à cette religion et rentre en elle. je m’attends qu’ils aient vu cela au cours de leur vie avec les musulmans.

Michel: tu veux nous faine comprendre que l’Islam respecte les libertés et les droits de l’Islam ? les libertés et les droits ne sont pas connus par les religions, mais les philosophes et les penseurs occidentaux les ont posés, et les peuples les ont pris par force à travers la longue lutte contre l’injustice, la violation de leurs droits et la confiscation de leurs libertés. et ces droits n’existent pas dans l’Islam, ou est la liberté de croyance, et le droit de se détourner de l’Islam dans l’Islam ? ou est la liberté d’expression ? ou sont les droits de la femme ? ne soit pas la gravité de ta foi dans ta religion une cause pour cacher la vérité.

Rachid: oh mon, tu as ouvert un large bloc des pensées enregistrées. mais j’ai remarqué que tu parles avec le ton d’homme confiant et vainqueur, c’est comme si l’Occident est élevé à une position exemplaire de droits de l’homme. et si l’Occident était arrivé à cette position, alors comment expliques-tu de nombreuses condamnations judiciaires qui ont eu lieu contre plus d’un penseur, écrivain et historien, parce qu’ils ont simplement (exprime leur opinion ) à l’interrogation sur l’Holocauste des Juifs, déniant son existence ou minimisant le nombre des victimes, n’est-ce pas la confiscation de droit d’accès a l’information et de la recherche, et la liberté de pensée, la liberté dominion et la liberté d’expression ?! est-ce que quelqu’un peut exercer son droit dans la constitution d’un parti républicain en Grande-Bretagne, ou un parti nazi en Allemagne ? mais, est-ce que je peux en tant que musulman, marier judiciairement une seconde épouse en Grande-Bretagne, malgré que ma religion me donné le droit de faire cela ? est-ce que les autorités ne s’interfèrent pas à la confisquassions de ces droits et restreindre ces libertés.

Michel: ces libertés et droits sont incompatibles avec les droits de l’homme, ces droits sont déjà installés, disposés et formulés sous forme des règlements et lois que devrons tous suivre, l’interrogation sur l’holocauste implique l’antisémite, c’est un acte raciste sur la rumeur de la haine, il est également à l’encontre (de la fraternité )et (l’égalité ), elles sont( constantes) et (saintes ) on ne peut pas les dévier, même s’il faut restreindre les autres libertés, c’est comme ça l’interdiction de la formation des partis que tu as mentionné dans ces pays, également ton mariage à une autre ne tombe pas sous le droit dans ( la liberté de croyance), car elle devait du domaine ( de l’émotion et la conscience personnelle ), parce que c’est une violence de loi et du contrat social, et du système favorisé par la plupart des membres de la communauté dans laquelle tu vis, et parce qu’il y a dedans l’atteinte aux droits d’autres personnes( la femme, même si elle était satisfaite ), mais en même temps : il est permis pour toi si tu veux cohabiter avec les autres femmes en dehors des liens de mariage, tant que cela est avec leurs satisfactions ...

Rachid: très agréable. donc : ce que je considère injuste et confiscation de mon droit et ma liberté, tu le considères toi comme un contrôle et règlement, il n’y a pas d’injustice dedans, c’est exactement ce que font les religieux hindous que notre ami Rajiv nous a mentionné leurs pratiques, et que nous avons tous trouvé mauvais, penses-tu qu’ils considèrent cela comme une violation des droits d’autrui ? bien sur que non ..

Rajiv: c’est comme si tu disais qu’ils ont raison dans leurs pratiques, et leurs discriminations odieuses des classes sociales.

Rachid: jamais. mais je veux dire que nous ne pouvons pas séparer les droits et libertés du système des valeurs qui les a émis, et non du cadre législatif général qui les contrôle et les organise, alors si nous voulons vraiment examiner ces droits et libertés, donc nous devons scruter les valeurs et les principes sur lesquelles elles sont basées, et non les applications et les pratiques de ses propriétaires, et si nous sommes d’accord sur cela, nous allons trouver une différence fondamentale entre la théorie islamique et la théorie de l’Ouest, ça doit refléter dans les domaines des droits de l’homme et des libertés .. cette différence est principalement due à la différence de la perception de l’essence de ( l’homme) et la réalité ( des droits ) et le sens (de la liberté ), dans une vision globale de l’homme, l’univers et la vie … et c’est ce qui s’est passé avec mon ami Michel quand il a abandonné les concepts (de la religion) ,( la fraternité) et (l’égalité) selon le système de la pensée occidentale aux droits et libertés, et a fait d’elles des constantes et des sanctuaires, tandis que ces conceptions sont différentes dans l’Islam.

Et si nous parlons du principe des droits de l’homme en Islam, nous constatons qu’elles sont élèves au point d’être des nécessités garantis par l’ensemble de la société en termes de religion, donc l’Islam a élaboré un cadre pour les droits de la décente publique, de la compassion, et de la bonne manière, en plus son système de loi, mais dans l’Islam, les droits ne se limitent pas à l’homme, mais s’étendent à l’animal.

Michel: je n’imaginais pas que les animaux ont des droits dans votre religion.

Rachid: l’Islam a interdit de nuire l’animale à moins qu’il fasse un mal vérifié ou attendu, et a interdit de le tuer pour divertir et plaisir – comme sa se passe lors qu’il est pris pour le but de tir à l’arc et la lutte – et a ordonné de l’abattre uniquement pour le consommer, donc le musulman, quand il abat l’animale, il doit l’abattre avec la permission de son Créateur, et son nom, et la manière qu’Il a légalisé, également tenir compte l’étiquette ( psychologique ) des animaux abattus, ce qui ne se trouve pas dans le massacre des êtres humains aux êtres humains quand ils s’écartent de la méthode divine, on aiguise pas le couteau en face de lui, et on abat un autre animale devant lui .. est-ce que tu penses qu’une religion qui donne ces droits aux animaux va digérer le droit des êtres humains ?!

Rajiv: je pense qu’il faut plus de détails à une autre réunion.


Related Posts


Le plus de suivi

Souscrire