Les pares du chiming

Les pares du chiming

Les pares du chiming

Les trios amis : Rachid, Michel et Rajiv se sont réunis sur une table de la sale sociale, et chacun d’entre eux a demandé sa boisson favorisée, Rajiv a ensuite parlé :

Nous nous sommes arrêtes à la dernière réunion, quand on parlait des qualités qui doivent caractériser le vrai Dieu, et la façon de reconnaitre la vraie religion des autres.

Michel: permet-moi de décider la réalité et de poser une question : la science physique a réalisé de énormes progrès dans ses divers branches, la médecine aujourd’hui est avancée des centaines de fois sur la médecine il y a deux siècles, et la technologie des communications a fait d’énormes progrès, et nous avons connu la réalité de matières dans la chimie …, et s’achève très rapidement le développement des programmes enseignes dans cette science, jusqu’ à ce que se suivre le rythme des inventions et de nouvelles découvertes, et nous ne pas aujourd’hui dans la science physique aucun parmi les scientifiques de l’article qui dira par exemple : la terre n’est pas sphérique, tandis que la science de la pensée discute toujours les questions qui ont été débattues des milliers d’années sur l’existence de Dieu, et la santé des religions, les systèmes les plus aptes à la vie humaine, et les sens de la justice …et d’autres concepts et perceptions, si nous disons que la science évolue et progresse, alors pourquoi ne pas dire que la religion est également en évolution ?!

Rachid: depuis des milliers d’années se bousculent les croyances, les perceptions et les idées , et ne cessent de se bousculer jusqu’à notre jour ci, directement ou indirectement, ce qui signifie que l’esprit humain dans n’est pas arrivé dans la science de pensée aux grandes progrès équivalents à la science physique, et c’est parce que notre présence humaine de base n’a pas changé, ainsi les questions majeurs qui préoccupent la pensée humaine n’a pas aussi changé, alors l’homme cherche toujours l’explication complète de l’existence, en fonction de cette explication il traite l’existence .. il cherche une explication qui le fait comprendre la nature des grandes vérités avec lesquelles il traite, la nature des relations et liens entre ces faits, qu’est-ce qui a fait de nous des personnes crées, c’est à dire des créatures que ses relations sont détermines avec Dieu et les autres, il est lui même ce qu’il était dans les jours passés, pour cela nous pouvons profiter de nos ancêtres en ce qui concerne ces questions comme nous pouvons des gens actuels, les sujets débattus sont les mêmes sujets demandés, ce sont les sujets concernant: l’univers, la vie et l’homme, et si les hommes se sont entendus sur la plupart des réalités de la science physique, mais ils ne sont pas d’accord sur la majorité des faits concernant : les sujets des perceptions, des concepts intellectuels, et cette situation ne terminera qu’ à la fin de l’humanité.

Michel: donc on peut dire : nous ne pouvons pas arriver à la réalité dans ces genres de sujets.

Rachid: qui a dit cela ? sinon quel est l’avantage du dialogue ?! je pense que nous pouvons à travers le débat haut de gamme intellectuelle, avec l’importance de l’impartialité pour atteindre la vérité et laisser la passion et l’intolérance, celui qui veut arriver à la réalité honnêtement, sincèrement et prend le chemin qui mène à elle, Dieu le tout puissant va le guider, et la preuve de cela en est que, malgré l’existence de ces contradictions, les progrès ont été réalisés dans ces concepts et perceptions dans les différentes périodes de l’histoire, par les prophètes, les réformateurs et les penseurs, mais parfois par les États,

Mais permet-moi d’attirer ton attention sur deux points importants à cet égard, ils sont :

Première : est que le progrès dans la science physique ne signifie pas nécessairement un progrès dans la pensée, les perceptions et les concepts, parce qu’il n’y a pas de lien entre les deux sujets, comme en témoigne la convergence des progrès matériels aux Etats-Unis et le Japon par exemple, avec leurs différences à l’origine de la perception, de concepts et la pensée humaine et religieuse, et ceci signifie que le progrès de certaines sociétés humaines en science des matériaux ne signifie pas nécessairement leurs progrès en science de pensées .

Et le deuxième : est que la vérité ne gagne pas sa validité et sa force par le soutien ou le refus d’un groupe de personnes, parce que la réunion des gens est souvent située sur le mensonge, de même l’histoire humaine a enregistré la réunion de nombreuses personnes sur des perceptions erronées ou des actions de crimes contraires à l’éthique à voir même odieux.

Rajiv: je suis d’accord avec toi sur ce point, mais je vois que nous sommes de différentes racines culturelles, ainsi que chacun de nous a des croyances et des perceptions dissemblables, donc nous devons d’abord s’entendre sur les fondations ou les arguments par lesquels on en déduire la validité de ce qui est vrai ou pas .

Michel: je vois qu’il n’y a aucun moyen à cela si ce n ’est que par deux chemins : l’esprit, la science. c’est ce que nous convenons.

Rachid: je suis d’accord en principe, mais quel esprit veux-tu dire ? parce que mon esprit est autre que le tien, et également quelle science, est-ce la science expérimentale veux-tu dire ?

Michel: je veux dire par l’esprit les axiomes logiques qui ne diffèrent pas de deux, ou des preuves logiques sur lesquelles nous sommes d’accord, et je pense que nous ne sommes pas en désaccord sur l’acceptation de faits scientifiques qui sont prouvés scientifiquement, et ceci est bien sur différent des hypothèses ou théories scientifiques, ou des expériences qui n’ont pas atteint l’ampleur des faits … n’est-tu pas d’accord avec moi sur ce point ?

Rachid: je suis d’accord avec toi, mais je souligne également un autre argument qui n’est pas moins important que ces deux ci, et c’est l’argument d’instinct, également je fais référence à un autre point très important dans l’authenticité de l’essorait et la science, et c’est qu’il y a une différence entre la décision que prend l’esprit par son erreur ou son incapacité et ce qui est difficile à l’esprit de penser ou comprendre.

Rajiv: que veux-tu dire par argument d’instinct ?

Rachid: je veux dire : sentiment ou une tendance interne d’une personne partagée par tous les êtres humains, il y a des natures et caractéristiques déposées dans des actifs, des objets inanimés, végétale, animale ou être humain, par exemple : nous disons qu’il y a dans l’eau la caractéristique de brouillement à cent degrés, ou le corps humain nécessite une température qui varie entre 34-42 degrés Celsius pour survivre, ces choses existent dans ces actifs comme configuration et n’ont aucun rôle .

Michel: tu veux dire l’instinct qui existe dans les humains et les animaux ?

Rachid: les instincts sont présents dans les êtres humains et les animaux, et qui sont des caractéristiques internes qui les guident dans leur vie, comme l’instinct de la prédation dans les monstres, il n’y a personne qui implante la tendance et le désir de la prédation dans les monstres, ou êtres guidés à la maison d’origine de certains oiseaux migrateurs et les poissons, et l’instinct maternel chez la femme, le propriétaire de l’instinct est conscient de l’instinct, mais il ne fait pas attention au secret et mystère qu’il y a dans la connaissance de son instinct .

Mais l’instinct et les activités fongiques se trouvent seulement dans l’homme, et elles sont innées dans lui, et ne sont pas acquises de l’extérieur, il les connait et les comprend, mais la différence entre la nature et l’instinct, est que l’instinct se trouve dans les choses matérielles, tan disque la nature est liée aux choses humaines, exemple : amour du savoir, la recherche de la vérité, le désir d’innovation et de créativité, la tendance à la bonté et la vertu, et la tendance à la beauté .. l’homme désire ces choses, la recherche et il est attiré vers elles sans l’intervention de l’environnement qui l’entoure, et sans qu’il ne les acquise de l’éducation ou socialisation, les choses fongiques sont plantées dans l’homme et proviennent de lui, ces choses fongiques sont comme les instincts animaux, mais elles sont particulaires avec les affaires morales humaines, cet instinct dans l’homme, fait à ce que l’homme accepte le bon et fuit le laid, alors tu ne va pas trouver dans les êtres humains quelqu’un ayant un instinct pure qui fuit, par exemple d’une bonne odeur et une vue magnifique pour aller à une mauvaise odeur et une mauvaise vue .

Rajiv: mais comment définit-on ces choses fongiques, afin de juger cette chose, quelle est innée ou instinct ?

Rachid: les choses innées chez l’homme sont caractérisées par plusieurs descriptions, la plus importante est :

Elle est universelle et généralise tous les individus.

Elle est étendue dans le temps, alors elle ne peut pas exiger quelque chose dans le temps et exiger autre chose à un autre temps.

Elle vient de l’intérieur et de sa racine, et ne vient pas de l’enseignement et d’acquisition, même si l’enseignement peut la renforcer et la développer.

N’est pas soumis à l’fluence des facteurs environnants, mais elle est peut être affectée par certains facteurs dans quelques conditions, la pureté des choses fongiques peut changer et leur nature peut se gâter, comme les sens de l’homme, tels que l’ouïe, la vue, le goût changent quand il souffre d’une maladie, mais elles ne vont généralement pas, mais elle peut affaiblir ou disparaitre sans être annulé ou enlevé de la racine.

Michel: je pense que nous sommes d’accord sur ce qui est dis, mais je suis un peu douteux à cause de ce dernier point, que l’instinct soit l’un des arguments de notre thème.

Rajiv: nous pouvons discuter la question arrêtée sur le sujet d’instinct à son temps, si nous acceptons toute cette réponse, soyons d’accord, et si non, nous allons chercher un autre argument .

Rachid: en cette occasion, j’aimerai alerter après notre accord sur ces moyens de déduire que un ignorant d’Islam peut penser que notre sur ces moyens ne va pas d’accord avec l’Islam, et c’est une erreur.

Michel: ce que je sais est que la religion est fondée sur la foi en un texte sacré, et la prestation de la santé de ses questions de manière que cette prestation n’accepte ni débat ou la fréquence, c’est pour cela il a eu de grandes batailles dans l’histoire d’Europe après les découvertes scientifiques, d’où l’église luttait contre ces découvertes et s’opposait à la pensée mentale séparée du livre sacré .

Rachid: ta parole est vraie avec quelque réserves, mais il ne s’applique pas à l’Islam, il est vrai que la religion est fondée sur la foi du texte sacré, et la prestation absolue de la santé de ses questions, mais l’Islam a fait de l’esprit, la pensée et la science émanant de la méditation, la perception et l’expérience dans la vie et les perspectives …le chemin de la foi en Dieu ( le Tout Puissant ), et le Coran livre sacré des musulmans, et sur le Prophète …et jamais dans l’histoire de l’Islam cette contradiction et le conflit que tu parles entre la religion , la science et la raison .

Rajiv: tellement incroyable que votre livre sacré suscite de respecter l’esprit, la pensée et la science !

Michel: je vois les responsables de la sale nous faire signe que l’heur de la clôture est proche, qu’on s’arrête à ce point pour compléter demain.

Rajiv: je suis occupé demain, c’est un plaisir d’accepter mon invitation pour qu’on aille se promener sur les rives de la Seine après demain.

Michel et Rachid: magnifique, avec plaisir.



Mots clés: