Les fiats de civilization

Les fiats de civilization

Les fiats de civilization

Rajiv a commencé la réunion avec ses amis par la présentation de quelques photos récemment prises, expliquant :

Voici les photos prises lors que j’ai visité la Turquie à l’appel d’un ami, j’ai été frappé par les effets et les manifestations de la civilisation que j’ai vu dans ce grand pays, mon ami ma surpris avec des informations sur les aspects de la civilisation islamique dans son pays, et a fait que je restaure avec lui ce que j’ai vu dans mon pays l’Inde.

Michel: mais j’ai d’autres renseignements sur la civilisation islamique représentent une autre facette de la civilisation islamique.

Rachid: je penses que nous définissons premièrement le concept de la civilisation, puis nous évaluons la civilisation islamique si nous voulons.

Michel: je pense que nous sommes d’accord sur ce concept !

Rachid: il n’y a rien de mal, nous le définissons d’abord, et si nous sommes déjà d’accord sur ce concept, nous partons de lui.

Michel: la civilisation est le produit de l’activité humaine (matérielle et intellectuelle), qui reflète la créativité d’une communauté et son progrès dans un délai déterminé.

Rajiv: j’ajoute un peu de détails sur la parole de Michel, c’est que la civilisation est un système social qui aide l’homme à augmenter sa production culturelle, mais la civilisation est composée de quatre éléments : les ressources économiques, les Systems politiques, les traditions morales et la suivie des sciences et les arts.

et la civilisation est principalement basée sur la recherche scientifique et les beaux-arts, donc l’aspect scientifique se représente dans les innovations techniques et la sociologie. mais l’aspect des beaux-arts est représenté par l’architecture, sculpture et quelques arts qui contribuent à la prospérité, donc l’art et la science sont deux éléments complémentaires qui conduisent toute civilisation.

Rachid: je veux d’abord commenter les paroles de mon ami Michel, si nous adoptions ce concept qu’il a mentionné, alors il est impératif de noter que la civilisation est en premier lieu une activité humaine, et il en résulte de cette remarque qu’il faut nécessairement examiner toues les dimensions des composants humains sans omettre aucune d’entre elles, sinon la civilisation sera considérée incomplète, ou elle ne sera pas véritablement décrite. premièrement.

Et deuxièmement : est que les manifestations de la civilisation peuvent différer d’une société humaine à une autre,

Michel: je pense que Mr: Rachid s’échappe de discuter des aspects sombres de la civilisation islamique, que nous allons entamer.

Rajiv: peut-être que cet exposé nous invite à demander à Rachid de parler des caractéristiques de la civilisation islamique, et comment elle diffère des autres civilisations.

Rachid: bien, la civilisation islamique est basée sur le concept islamique de l’homme, de l’univers et la vie, et je vais vous décrire ses plus importantes caractéristiques, mais permettez-moi d’ajouter également à l’encontre des ces propriétés ses homologues dans la civilisation occidentale contemporaine.

Se personnifient les caractéristiques les plus importantes de l’Islam dans :

L’homme dans la conception islamique – sur laquelle est basée cette civilisation – est une créature considérée, il est représentant sur la terre, et il est protégée sur la voie de Dieu, il est libre et a le choix, et a des obligations : parce qu’il est ordonné de faire des bonnes œuvres basées sur cette voie, et il est aussi responsable de ses actes volontaires dans cette vie et dans l’au-delà.

Mais la perspective de la civilisation occidentale contemporaine de l’homme est qu’il est le maitre de l’univers, il est libre, il n’est restèrent par aucune chose, sauf ce qu’il détermine à partir de son patronage pour lui-même et pour l’univers, ses préoccupations tournent de ses désirs et plaisirs, et ce sont des préoccupations que partagent les autres animaux avec lui, la civilisation occidentale croit que l’homme a été crée en vain, et ne sera juger que dans le contexte qu’il définit lui même, également tous les objectifs humains dans la civilisation occidentale sont inférieurs et banals .

L’univers aussi dans la conception islamique est une créature protégée comme l’homme, mais il est adapté pour le service de l’homme, et de là, l’homme qui suit la méthode de Dieu est en harmonie avec cet univers, il est intégré avec l’univers et se sent en paix avec lui.

Le pivot de la conception occidentale de l’univers est qu’il y a un conflit entre l’homme et l’univers, et ne sont pas d’accord, et alors la bataille est féroce entre les deux.

La vie dans le concept islamique appartient au Créateur de l’homme et de l’univers, et elle est une station dans la marche d’une vie plus grande que celle que nous voyons, donc il y a la vie de ce monde qui va prendre fin avec la mort de tous les êtres humains, et il y a une autre vie qui nous attend après la mort, et l’homme est ordonné de reconstruire la vie de ce monde par les actes qui satinaient Dieu, Créateur de l’homme , l’univers et la vie , donc la vie ici bas est une plantation pour l’au-delà, et il y a des comptes et des peines sur les actions de l’homme dans sa vie ici bas .

Tandis que le concept de la civilisation occidentale de la vie est : que la vie est ce bas- monde seulement, elle ne croit pas en la vie de l’au-delà, et ni les comptes et les peines, et alors la chance de l’homme se trouve dans cette vie seulement.

Nous concluons de tout cela, qu’il est impossible que la civilisation occidentale se regroupe avec la civilisation islamique dans la perception, les deux sont sur les côtés opposés.

Michel: mais Mr: Rachid, permet-moi de faire deux remarques sur ta parole.

La première : tu as omis un aspect important dans la civilisation occidentale, et c’est la religion chrétienne et aussi la religion juive, tu dis par exemple : que le concept de la civilisation occidentale est qu’elle ne croit pas en l’au-delà, ni le compte et la peine, et ce n’est pas vrai, alors les deux religions croient en l’au-delà, bien que les détails de cette foi varient de la religion à l’autre.

La deuxième : c’est comme tu as comparé les fondements de la civilisation islamique aux fondements da la civilisation occidentale, et tu n’as pas parlé des caractéristiques sur lesquelles est basée la civilisation islamique comme l’a demandé notre ami Rajiv.

Rachid: je ne suis pas d’accord avec toi dans la première remarque, il y a une différence entre les fondements de la civilisation et les composants de la société qui a crée cette civilisation, il n’y a pas de doute qu’il y ait l’influence du christianisme et du judaïsme dans la civilisation occidentale, mais nous ne pouvons pas prétendre absolument que la civilisation occidentale est construite sur la base de ces deux religions, mais nous pouvons souligner tout le contraire, et c’est qu’elle est fondée contrairement à la religion en général, et le contrôle de l’église en particulier, c’est à dire : la rationalité purement abstraite et banale, et c’est ce qui se clarifiât dans le laïque qui signifie la séparation la religion de la vie, et je pense que vous êtes d’accord avec moi sur ce point .

Je suis d’accord avec toi dans la deuxième remarque, mais j’ajoute que : de ces principes les caractéristiques islamiques sont issues, elles sont :

Que la fabrication lourde dans civilisation islamique est la fabrication de l’homme, qui vise à : tenir compte des ses composants, satisfaire ses besoins humains, réaliser sa cohérence avec l’univers et atteindre le but de sa création.

Le lien et brassage entre la religion et le monde d’une part, et entre la religion, l’esprit et la science d’autre part, et l’émergence de comportement et l’activité de civilisation selon cette base.

L’équilibre et l’harmonie dans les sources de la connaissance humaine, alors tous faits relatifs à la matière, et les faits relatifs à ce qui est au-delà de la matière sont accessible à l’homme, il peut les atteindre par le biais de ses nombreuses perceptions graduées, qui sont fortement liées les unes aux autres. les perceptions sensibles sont derrière les perceptions instinctives, puis les perceptions mentales sont derrière les perceptions sensibles, puis les perceptions mentales conduisent aux introductions qui amènent à recevoir les perceptions invisibles suivantes par la révélation, et à les reconnaitre et se soumettre à elles.

L’ouverture aux autres civilisations et cultures soit influencer ou accepter l’effet, qui signifie la digestion de ce qui est compatible aux fondements de la civilisation islamique à partir des produits des autres nations, et ouvrir la voie aux autres nations de profiter des produits et des manifestations de la civilisation islamique.

Rajiv: désolé Mr: Rachid, Michel a dit qu’il avait des informations d’un côté non clarifié de la civilisation islamique, je te demande l’autorisation qu’on l’écoute, afin que se complète l’image.

Michel: la chose la plus importante à cet égard est que l’État qui a fondé cette civilisation a été établi par l’épée, et elle est liée à la force et la violence.

Rachid: oh mon ami, l’épée ne peut pas créer une civilisation, parce que l’une des conditions importantes de la civilisation est : la stabilité, et c’est incompatible avec l’état de guerre, également la victoire militaire ne signifie pas nécessairement une victoire dans les domaines de la pensée, de la culture et de la civilisation, tu peux méditer l’histoire des Tartares, Mongols et autres nations qui avaient une force militaire écrasante, mais elles n’ont pas crée une civilisation par cette force ..

Mais si tu fais allusion aux allégations de la propagation de l’Islam et son expansion par le jihad ( guerre sainte ), je souligne seulement que l’Islam s’est propagé, et a établi une civilisation dans une grande partie du monde que les armées islamiques n’ont pas atteint , et les détails de ce sujet sont nombreux, mais je te présentes les témoignages de certains penseurs occidentaux à cet égard, l’auteur américain ( Loth op Standard ), l’auteur du livre ( le monde musulman actuel ) dit : (.. les Arabes n’étaient pas seulement une nation qui aime l’effusion de sang et est attirée par l’aliénation et la destruction, mais ils étaient, à l’opposé de cela, une nation douée de grandes éthiques et attributs, désireux la résorption de la science, bienfaisant en ce qui concerne la bonne discipline ,

Le devancé de l’armée française ( Comte Henri de Castries ) dit : (.. nous croyons que le sondage de l’état de cette religion dans l’époque actuelle ne laisse pas l’impact que l’Islam a été propagé par le bord de l’épée, et si la religion de Mohammad ( que la paix et le salut de Dieu soient sur Lui ) était propagée par la violence et la contrainte, alors sa propagation devrait s’arrêter avec l’expiration de la conquête des musulmans, bien que nous voyons encore le Coran étendre ses ailes dans tous les endroits habités ..)

Je ne trouve pas le mot expressif de l’impact de la civilisation islamique dans l’histoire de l’humanité plus vrai que le dit de l’historien français Gustave Le Bon :

((nous ne voyons pas dans l’histoire une nation ayant un impact significatif comme les Arabes, toutes les nations qui avaient des relations avec les Arabes ont fini par embrasser leur culture, même après une période de temps..)) .

Enfin : regarde comment il semble que la vie humaine est menacée par la destruction de l’homme, en détruisant ses caractéristiques humaines, à la lumière de la civilisation actuelle, ce qui fait que l’existence de la société musulmane est une nécessité humaine, et inévitablement naturelle.



Mots clés: